Voir la version en ligne
 


Lettre d'Information
décembre 2019
 
Le mot de notre Présidente
 
Dans la lettre d'information précédente, nous vous avions présenté la situation des tibétains dans leur pays d'accueil en Inde et au Népal mais aussi en France, toujours d'actualité aujourd'hui mais encore plus alarmante...
Je suis allée sur le camp d'Achères les rencontrer et j'ai été bouleversée par ces 700 tibétains demandeurs d'asile installés dans un camp de fortune, juste à notre porte ... dans des conditions indignes.
 
La bonne nouvelle est que le camp a été évacué le 3 décembre. La moins bonne est que déjà d'autres demandeurs d'asile arrivent.
Certains d'entre vous, Parrains et Marraines, voient leurs filleuls arriver ... et se demandent l'intérêt de leur soutien pendant de nombreuses années ! Soyez sûrs que votre aide n'a pas été vaine, car nous observons que les tibétains qui ont eu la chance d'avoir accès à l'éducation grâce à votre parrainage, s'intègrent beaucoup plus facilement en France ou ailleurs.

Que ce soit dans leur premier pays d'accueil en Inde ou au Népal, ou aujourd'hui dans d'autres pays, l'éducation est la clé de la survie.
 
Merci de votre soutien sans faille et de votre confiance. C'est grâce à vous que nous pouvons apporter notre pierre à l'édifice !
                                                                                                               Véronique Jannot
 
 
énement Graines d'Avenir
 
Sommaire
 
. Situation des Tibétains en France
. Prendre soin des seniors
. Fêtes de Santé au Tibet
. Des parrains témoignent : Marie, Alain et Sophie, Isabelle et Antoine
. Birmanie, Global Handwashing Day
. Les Tibétains ont leur Mère Teresa
. Prochain Evénement
. Coup de coeur lecture : Tibet mort ou vif
 
 
Solidarité et collaboration sur les camps de Conflans et d'Achères
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Depuis 2013, des Tibétains arrivent à Conflans. Des bénévoles et des associations travaillent discrètement auprès d'eux leur apportant des couvertures, des tentes, de la nourriture, dispensant des cours de français et les épaulant dans leur démarches administratives. Notre amie proche, Henriette, a vu arriver les premiers Tibétains dormant sous un pont à Conflans en 2013. Elle les soutient inlassablement depuis cette date. Elle a participé à 7 démantèlements de camp de fortune et vu passer entre 1500 et 2000 Tibétains. En décembre 2017, évacuation de 300 Tibétains - en 2018, 3 évacuations pour environ 400 Tibétains et enfin en décembre 2019, 625 Tibétains !
C'est grâce à elle que Graines d'Avenir est informée des besoins d'urgence auxquels nous avons largement répondu financièrement avec l'aide de vos dons.

L'arrivée massive de 2019 (pour exemple 190 arrivées en septembre sur le camp) a mis en lumière cette situation et a permis à un plus grand nombre d'en être informé. Les Associations (Ligue Des Droits de l'Homme LDH, Etre avec le Tibet, Provence Himalaya, Centre Paramita, Briançon05 Urgence Tibet, Hermès, Jacques de Genève, Tibet 77, Collectif d'Achères, ......), et des Bénévoles actifs (tel Serge, infatigable et présent quotidiennement sans compter son temps) se sont multipliés pour apporter des tentes, des duvets, des bâches, de la nourriture, des cagnottes en ligne (Yangchen et Marie-Noelle), donner des cours de français, du soutien administratif et affectif, des réponses aux multiples questions de ces personnes fragilisées. (Toutes nos excuses à ceux que nous aurions pu oublier).
Les efforts de tous ont payé puisqu'ils ont amené au démantèlement du dernier camp, organisé par la Préfecture, et aidé par tous les bénévoles.

C'est quoi une évacuation : c'est une mise à l'abri, des bus sont affrétés pour accompagner les Tibétains dans des structures d'hébergement - dont la plupart sont gérées par la Croix Rouge - avec accueil administratif, logistique et social, Ce sont aussi des lits, des duvets, des douches, des espaces de restauration et des tickets restaurants remis à leur arrivée ! Une opération très coûteuse à mettre en place.
Après l'accueil d'urgence, les Tibétains sont envoyés dans des centres d'accueil en dehors de Paris au fur et à mesure des places disponibles, la capitale étant saturée.

Une nouvelle vie commence alors pour chacun d'entre eux et selon leurs dires, ils sont tous très contents et remercient les bénévoles,les associations ainsi que l'Etat français.

Il est certain qu'un autre camp va se reformer car rien ne peut arrêter cette arrivée massive et en constante augmentation de Tibétains en Ile de France. Vos dons seront toujours les bienvenus pour  leur venir en aide Merci.
 
 
Prendre soin des Seniors !
 
Parmi les 750 personnes parrainnées, une grande majorité sont des enfants et des jeunes scolarisés mais nous mettons aussi en place des parrainages de personnes âgées afin de leur offrir une fin de vie plus digne. Quelle joie de leur apporter du soutien ...leurs sourires nous le rendent bien !
Pour toute information sur les parrainages, contacter Véronique Pariset, Responsable des parrainages au 06 01 85 33 47.
 
 
 
 
C'est la fête de la santé pour 21 écoles au Tibet

L’objectif du projet est d’organiser des "fêtes de la Santé" dans les écoles pour améliorer la compréhension de notions de santé et d’hygiène simples et faciles à mettre en pratique à l’école et à la maison pour une meilleure santé pour tous.
Les foires sont organisées par les enfants pour les enfants et aussi pour les parents. Chaque stand a un thème : les microbes,
l’importance de se laver les mains, l’importance d’utiliser les toilettes, la contagion, la propagation des microbes au sein de la famille, les principaux organes du corps, l’hygiène buccale, l’eau potable, les choix alimentaires, l'importance de bouger.
Ces actions sont aussi l’occasion pour les enfants de développer des compétences qui leur seront utiles tout au long de leur vie: confiance en soi, travail d’équipe, responsabilité, expression orale, imagination et créativité.
Accompagnée par Marie jusque dans ses études secondaires, Tenzin prend son envol !
 
"Depuis 2009, et grâce à l’association Graines d’Avenir, je suis la « Marraine » de Tenzin Choesang.
Cette petite fille Tibétaine n’avait que 9 ans à l’époque et vivait au TCV de Dharamsala en Inde avec beaucoup d’autres enfants Tibétains exilés comme elle. Puis en avril 2010, nous avions convenu avec mon amie Odile Foubert et mon mari de partir en Inde pour découvrir sur place, les actions menées par l’association et rencontrer les enfants du TCV.
Le destin en a voulu autrement puisque nous n’avons pu partir à cause de la fumée dégagée par le volcan Islandais. QUELLE DECEPTION ! SOIT, nous sommes partis l’année suivante avec encore plus d’enthousiasme…
La toute première fois que j’ai rencontrée ma petite Tenzin au sein du TCV, ce fût un moment intense et une émotion tellement forte. Je n’oublierai jamais ce moment et je ne saurais exprimer mon ressenti. Nous n’avions pas besoin de nous parler pour se comprendre. Notre échange était réciproquement naturel. D’ailleurs, ce jour-là, elle m’a pris la main et ne voulait plus me quitter…
Il était important de garder ce contact et nous n’avons cessé de communiquer régulièrement par courriers et depuis peu par mails.
Tenzin Choesang est maintenant une très belle jeune femme et depuis octobre 2019, elle a commencé ses études d’infirmière à l’Apollo College de Bangalore.
 
Il est important pour moi de la soutenir dans ses projets en espérant contribuer un peu à sceller son avenir professionnel qui reste la base de sa future vie personnelle.
Mon vœu le plus cher, mis à part sa réussite personnelle, serait de nous revoir…Qui sait un jour peut-être ...
 
 
 
Isabelle et Antoine rencontrent Kalden 8 ans après ... il a bien grandi
 
"Depuis 2011, nous avions le projet de retourner voir notre filleul ; voilà qui est fait, pour notre plus grand bonheur.
Nous sommes donc partis de Genève le 3 novembre et sur place, nous avons fait un circuit de 11 jours dans la vallée de Kathmandou. De retour, nous avions rendez-vous avec Sonam (la responsable des parrainages pour Graines d'Avenir à Kathmandou) pour nous rendre à l’école de notre filleul Kalden Tsering.
Sonam est une personne adorable et charmante, dynamique et très à l’écoute. Nous avons eu énormément de plaisir à la rencontrer et avons beaucoup apprécié son aide pour organiser la rencontre.
A l’école, nous avons eu la chance d’être reçus par la principale, une femme qui nous a fait une excellente impression. Nous étions très curieux de connaître l’endroit où vit Kalden et ravis de voir sa classe. Il travaille très bien, a de bons résultats et il est très responsable (il fait partie des « capitaines » qui sont responsables de l’ordre et de la discipline).
La rencontre avec notre filleul était remplie d’émotion et comme nous l’avions déjà vu une fois il y a 8 ans, c’étaient de vraies retrouvailles.
Nous sommes ensuite partis manger tous ensemble avant d’accompagner Kalden et sa tante chez eux où nous avons revu les photos de l’époque qui trônaient en bonne place (les mêmes que nous avons chez nous d’ailleurs !).
Le lendemain, nous avons passé une bonne partie de la journée avec eux et, vu l’âge du jeune homme, l’avons laissé se choisir une paire de baskets. De Suisse, nous lui avions apporté une montre Swatch et il semble très fier de la porter.
Le voir à la fin du voyage nous a semblé être une bonne option car nous étions « dans le bain » et avions des choses à partager sur son pays. Nous avons par exemple visité le monastère de Namo Buddha et il y est allé également.
Cette relation est très enrichissante. C’est une goutte d’eau dans la mer, mais nous espérons que pour lui c’est la possibilité d’une vie meilleure."
 
 
 
 
 
Alain et Sophie visitent leurs filleuls tous les ans

"Elle venait tout juste d’avoir 4 ans quand sa maman a décidé de la confier au TCV (Tibetan Children's Village) de Mac Leod Ganj. Elle avait accepté un travail, au loin dans le sud de l’Inde.
Quand nous avons reçu la photo de la petite Tsering Lhamo (qui signifie longue vie ange), nous avons été touché par cet enfant.
Nous avions hâte de la rencontrer...
Depuis, elle vient d’avoir 11 ans et chaque mois d’octobre nous volons jusqu’à elle.
Tout se passe dans la joie d’être ensemble et de partager de bons moments.
Les samedis et les dimanches, nous l’emmenons avec sa petite sœur jusqu’à Mac Leod pour leur grand bonheur qui est celui de se régaler de pizzas, de momos, de glaces et de bonbons à longueur de journée !!! Entre 2 bouchées, nous rigolons tous... car elles aiment plaisanter entre elles et avec nous.
Elles sont 2 rayons de soleil !
Nous parrainons aussi une nonne de 55 ans qui vit de prières dans une petite pièce... elle ne parle que le tibétain... nous nous aimons sans mot... nous nous aimons avec tendresse... nous savons que nous sommes en lien... pour toujours."
Birmanie : Global Handwashing Day, la journée mondiale du lavage de mains

Le projet d'éducation à la santé (soutenu par la Fondation Air France) de Tha Bye Aye près de Monywa continue à bien avancer avec les équipes locales, relais sur place. Lors de notre dernier séjour en novembre, nous sommes passés de 6 villages à 20 villages impactés par la sensibilisation à l'hygiène et le projet We Love Trash de ramassage des ordures.
Nous avons conclu cette étape en nous inscrivant dans la journée mondiale du lavage des mains : Global Handwashig Day qui a lieu le 15 octobre.A cette occasion nous avons pu évaluer l'impact des premiers training et réviser à nouveau les gestes élémentaires d'hygiène qui semblent prendre racine !
Des discussions, des jeux, des concours, des posters et Tee-shirt ont marqué cette journée. L'importance de bien se laver les mains s'intègre dans le quotidien de ces enfants de villages éloignés et lorsqu'ils viennent nous voir en nous disant, très fiers ... "look, I washed my hands", c'est déjà une jolie récompense du travail effectué.
Outre l'éducation à l'hygiène et le projet d'éducation à l'écologie que nous allons démarrer en janvier, l'éducation générale reste la priorité et nous sommes en train de construire une bibliothèque !
Les Tibétains ont leur Mère Terésa
 
Tsering Dolkar, appelée Mère Teresa des Tibétains vient de recevoir le prix Espoir et Challenge en Inde. Elle le mérite car lorsqu'elle est arrivée à Chandigarh en 1998 pour étudier, elle s'est rendue compte que de très nombreux malades venaient du Tibet et du Ladakh pour soigner des pathologies lourdes.
 
Les patients souffrent de cancers, d'hépatites chroniques, de la tuberculose, etc.
Tsering Dolkar s'est alors consacrée totalement à ces malades qui avaient besoin de soutien, d'accompagnement dans leurs soins et aussi de logement. Elle a commencé avec un petit kothi (genre de bungalow d'une pièce) prêtée par une nonne. Aujourd'hui Graines d'Avenir, grâce à vos dons, participe à son noble engagement en louant depuis plusieurs années une maison près de l'hôpital de Chandigarh, pour la loger ainsi que les patients.
 
Prochain évènement Graines d'Avenir : Equifun à Saint Lô le 22 mars 2020

Pas de répis pour les Equifuns, compétition d'obstacles à cheval pour enfants et jeunes.
Pour les inscriptions, contacter Fanny au 06 08 03 63 89.

Merci à tous ceux qui s'investissent pour soutenir Graines d'Avenir. Vous êtes déjà nombreux à fourmiller d'idées et à les concrétiser. Nous avons besoin de vous et de votre engagement pour soutenir cette culture de paix qui nous tient tous à cœur ! Si vous êtes prêts à organiser un évènement ou une action dans votre environnement social, professionnel voire familial et à le gérer en totale autonomie, faites nous en part !
Des idées de projet ICI
N'hésitez pas à contacter notre secrétaire générale Odile Foubert sur info@grainesdavenir.com pour en parler.
 
Coup de coeur ... ou plutôt coup au coeur !
 
Tibet mort ou vif
 «L'agonie du Tibet, écrit Élisabeth Badinter dans sa préface au livre de Pierre-Antoine Donnet, ce n'est pas seulement des hommes assassinés, des nonnes et des prêtres torturés, des milliers de gens déportés dans des camps de rééducation, c'est aussi un véritable génocide culturel, linguistique et religieux. La sinisation systématique du Tibet est à moyen terme sa mort assurée. Et cela dans l'indifférence quasi générale.» L'une des tragédies de ce siècle se joue actuellement au Pays des Neiges. Depuis son invasion par la Chine en 1950, le Tibet est asservi et colonisé. Tibet mort ou vif veut d'abord informer. Recueillis auprès des protagonistes tibétains aussi bien que chinois, de nombreux témoignages inédits et des documents exclusifs offrent un regard neuf sur ce choc de deux grandes civilisations dont les répercussions sont incalculables. Chef spirituel et temporel de six millions de Tibétains, le dalaï-lama, Prix Nobel de la paix 1989, y exprime son parti pris de tolérance et de non-violence. Avant qu'il ne soit trop tard...
 
 
Si vous désirez faire un DON vous trouverez ICI toutes les informations
 
Rappel sur les déductions fiscales
Vous recevez en début d'année un reçu fiscal pour déduction de vos impôts. Les dons (et parrainages) sont déductibles à hauteur de 66% dans la limite de 20% du revenu imposable pour les particuliers, à hauteur de 60% dans la limite de 0,5% du chiffre d’affaires pour une entreprise.
 
 
Vous avez reçu cet email car vous vous êtes inscrit sur Graines d'Avenir.
 
Envoyé par
SendinBlue
 
 
© 2017 Graines d'Avenir
 
 
Voir la version en ligne